Acheter cette publication

Une interrogation sur les enjeux et défis de la mondialisation à l’égard des collectivités territoriales étonne; elle peut même sembler paradoxale. La mondialisation suggère en effet l’idée d’un émiettement, d’une porosité, en somme d’une moindre importance, des frontières, et, par-delà, des territoires qu’elles bordent. D’où, dans ce contexte, l’intérêt normalement atténué qui devrait être porté aux collectivités territoriales.

Il s’agit toutefois d’une fausse perception. Le territoire, loin de revêtir désormais une importance moindre, voit plutôt sa fonction et son rôle se modifier simultanément à la propagation du phénomène de mondialisation. Les raisons de cette évolution sont multiples et complexes; mais elles découlent fondamentalement de facteurs d’essence économique et politique, le plus souvent étroitement imbriqués, qui confèrent une importance particulière aux parties du territoire étatique que sont les collectivités territoriales. En vérité, le niveau local ou régional, ou, en d’autres termes la « localisation », c’est-à-dire l’ascension du pouvoir économique et politique des collectivités territoriales, possède un lien très étroit avec la mondialisation. Alors qu’ils pourraient sembler en opposition, la localisation et la mondialisation sont en réalité profondément imbriquées.

Même si d’autres facteurs, qui prennent leur source dans le cadre national, entrent en jeu et revêtent une importance certaine, il est loisible d’affirmer que, dans l’ensemble, le cadre juridique, les moyens d’action et les champs d’intervention des collectivités territoriales ont en majeure partie été profondément modifiés en conséquence de la diffusion des composantes économiques et politiques de la mondialisation dans les politiques publiques des États développés.

Suivant cette optique, l’objectif principal de l’ouvrage vise à permettre au lecteur d’identifier en quoi la mondialisation, et plus généralement la diffusion des théories néolibérales, y compris au sein de l’Union européenne, a contribué à façonner les transformations qu’ont connues, ces trois dernières décennies, l’organisation, les moyens d’action, les champs d’intervention, les modes de gestion et de financement des collectivités territoriales, et tout particulièrement en France depuis l’avènement de la décentralisation. Le tout sous l’éclairage du droit comparé, et donc des expériences vécues ailleurs sur le continent, et même dans d’autres régions du monde.

Auteur

Benoît Lapointe (Département des sciences de l'environnement, UQTR)

Maison d'édition

Berger Levrault

Date de parution

Septembre 2017

Send this to a friend